366 lieues sous les mers

26 septembre 2018

Génuflexion

Dans le millefeuille de Lewis, hier, il n'y avait pas d'aubergines (encore qu'en cherchant bien...), mais il y avait des oliviers, des généraux, du heavy metal, des chats, beaucoup de chats, des vélos colorés, des ateliers végétaux, des capitaines, des comtesses russes (enfin!) et des bolets pas frais.

Pour certains, il eût fallu quelques génuflexions mentales pour parvenir à saisir toute la complexité loufoque de ce millefeuille. Mais pour les trois têtes penchées au-dessus de la table, c'était une gymnastique tout à fait routinière. La plus jolie qui soit. J'ai vraiment bien fait de me remettre au sport.

Posté par Ceher à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 septembre 2018

25 septembre - Génuflexion

La génuflexion est une gymnastique de l'orgueil. Plus ce dernier est souple, plus la première sera réussie.

Posté par mamzellepompom à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

Sur le pont

- Aïe, ça fait mal, là, dans le dos, entre les omoplates, tu sens? Entre les deux os. Tu peux m'masser, s'teuplé?

- Tu sais mon chou, plutôt que de me retrouver entre deux os, je préfère être sur le pont.

Posté par Ceher à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre - Sur le pont

On a dépoussiéré nos pompons, on a rempli les cales de réserves de toutes sortes, on a briqué le pont, on a lové les bouts bien comme il faut. Et puis on s'est alignés sur le pont, on s'est comptés les uns les autres, on s'est mis au garde-à-vous et nous voilà, petits matelots plein de courage, prêts pour l'inspection du capitaine, prêts pour la traversée des saisons froides, en route pour le prochain printemps encore si lointain... 

Posté par mamzellepompom à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre - Chapeau

Elle a su créer un joli univers plein de délicatesse et de nostalgie, un monde dans lequel les renards jouent à cache-cache sous des arbres habités, dans lequel les fleurs se prennent pour des chênes et les cheveux pour des fleurs...

Chapeau, l'artiste !

Posté par mamzellepompom à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 septembre - Défaut de montage

Dites voir un peu : le ciel et la terre n'auraient-ils pas été montés à l'envers pendant qu'on dormait ? 
Je pose la question parce qu'un lac s'est déversé sur la tête, j'en ai vu passé un vol de sardines, et le sol est spongieux comme un nuage plein à craquer.

Posté par mamzellepompom à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2018

21 septembre - Sélection spéciale

Elus de mon coeur, sélection spéciale, cream of the cream, ceux qui resteront, ceux qui reviendront, élastique de coeur à coeur.

Posté par mamzellepompom à 15:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Chapeau

Mon chapeau fume,

mon pot d'échappement, mon chapeau dément, décidément ça travaille du chapeau, quoi.

Posté par Ceher à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Défaut de montage

C'est l'histoire d'un homme. D'un enfant, en réalité. Un homme-enfant qui s'est mis à grandir quand sa croissance s'est arrêtée. Un petit homme construit en creux et en fêlures. Je le pointe du doigt et je dis, je veux celui-là.

- Vous êtes sûre?  Il a un défaut de montage, je peux vous proposer d'autres modèles plus établis, plus classiques, plus aboutis.

Non, c'est celui-là que je veux. Oui j'en suis certaine. Ses fissures et ses failles le nervurent comme un zèbre, je le veux parce qu'il est unique, pas formaté, un matériau brut, je l'aime parce que ce sont ses défauts qui le rendent beau.

Posté par Ceher à 14:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 septembre 2018

Sélection spéciale

Panne d'inspiration, panne sèche, panne séchlection, panne spéchiale. Zut alors, quand on broie du noir à  l'intérieur, il ne reste plus d'encre pour les jolis mots à l'extérieur.

Posté par Ceher à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]