Matin gris après une nuit grisâtre, je suis sur mon vélo et à côté de mes pompes quand j'entends quelqu'un me héler. C'est un monsieur et son copain, tous deux d'une soixantaine d'années, que je croise souvent sur mon trajet tandis qu'ils entretiennent leur forme à petites foulées. Cette fois, il a un sac en papier à la main et me dit que tenez, c'est pour vous, une fleur pour votre bureau. Nichée au fond du sac, une jacinthe attend son heure de fleurir. Et le monsieur de rajouter, avec un air malicieux : mon copain et moi, on vous appelle la Fée Bicyclette.
Fée Bicyclette ou pas, ces deux copains ont embelli une journée qui avait pourtant un sale air revêche avant même de commencer !